FREN 340: Roland Barthes

Roland Barthes (1915-1980) was a French philosopher, linguist, semiotician and critic, literary theorist who explored and contributed to a variety of schools of theory including anthropology, semiotics, structuralism, and post-structuralism. His 1957 book Mythologies explores how contemporary social value systems can create modern myths. Students in French 340, Civilization and Culture of France, penned pastiches of his essay "Le Bifteck et les frites" ("Steak and Fries") from his 1957 book Mythologies.

Madeline N.
Le hamburger

Come la tarte aux pommes, le hamburger est, aux Etas-Unis, élément de base, nationalisé plus encore que socialisé. Il figure dans tous les décors de la vie alimentaire, dans les restaurants bon marché, avec des frites et un milk-shake, dans les bistrots spécialisés avec des garnitures uniques, juteux, avec un petit pain chaud et beurré. Il participe à tous les rythmes, un déjeuner rapide pendant une journée de travail ou au confortable repas à la maison bourgeoise. On peut aussi manger les hamburgers en train de faire n’importe quoi, le repas est idéale pour manger sur le pouce. Le hamburger représente l'équilibre entre l’économie et l’efficacité, et c’est une nourriture représentative des Etas-Unis.

De plus, les hamburgers représentent une occasion sociale. Les pique-niques et les BBQs sont les fêtes auxquelles les familles et les amis assistent et pendant lesquelles on consomme presque toujours des hamburgers comme le plat principal. Les hamburgers peuvent faire naître chez nous un souvenir nostalgique à la fois pour les temps plus simples et pour l’enfance. Une grande partie des enfants aux Etas-Unis aiment bien aller chez McDonalds ou chez Burger King avec leurs parents pour manger un hamburger et des frites, et pour trouver un petit jouet si on commande le menu Happy Meal. Les hamburgers sont servis avec une tranche de fromage, de la sauce aux tomates, de la moutarde, et des autres garnitures dans les combinations innombrables. C’est une nourriture qui joint, pense-t-on, la succulence à la simplicité et la vitesse.

Bianca W.
Le hamburger et les frites

Comme la bière, le hamburger est, aux Etats-Unis, un symbole de liberté et peût-être il symbolise aussi la bonne nourriture. Il est rapide, très grand, et délicieux dans les restaurants bon marché; il est grillé avec des épices, et servi entre deux petits pains à la maison, ou avec des chips pendant un pique-nique. Pour en faire un, on choisit la meilleure bœuf haché. Le hamburger est composé de beaucoup de saveurs, et il est accompagné de bons légumes frais aux restaurants chers. C’est la nourriture à la fois simple et chic, rapide et lente. C’est une nourriture qui joint les paresseux et ceux qui ont de l’énergie, les bons cuisiniers et ceux qui ne peuvent point cuisiner. C’est une nourriture qui est aussi associée aux pique-niques, à l’été, et aux valeurs de la vie américaine.

Les frites accompagnent souvent les hamburgers américains. La frite symbolise la nourriture rapide et une valeur des Américains comme la hamburger. On peut manger ses frites avec du Ketchup, de la vinaigrette ranch, ou de la mayonnaise. Comme la hamburger, les frites se mangent avec ou sans beaucoup de condiments ou de légumes.

Les hamburgers et les frites continuent à être un plat très important pour les Américains, et les touristes qui viennent en Amérique veulent souvent des hamburgers et des frites américains dans un restaurant tel que McDonald’s, lors d’un dîner à la maison d’un citoyen américain, ou à un restaurant très cher et élégant comme The Spotted Pig à New York.

Karl L.
Le hamburger et les frites

Comme Mount Rushmore, le hamburger est un symbole de la culture américaine. Il y a plusieurs types d’hamburgers. Par exemple, le Big Mac, le Bedda Chedda Bacon Burger, le simple hamburger et beaucoup d’autres. Vous pouvez en commander des formats différents aussi. Au déjeuner, normalement, les hamburgers sont plus petits qu’au dîner, mais vous pouvez commander de petit format si vous n’avez pas trop faim. Pour vite préparer et servir les hamburgers, la société américaine a développé l’industrie de la restauration rapide. Vous pouvez trouver un hamburger partout aux Etats UUnis, et on les sert généralement vite et chauds, ce qui est parfait si vous n’avez qu’une demie heure pour votre déjeuner.

Typiquement, un hamburger est servi avec des frites, comme un steak et frites en Europe. Le hamburger et les frites sont faciles à préparer et leur combinaison est à la fois expéditive et nourrissants. Ce repas n’est pas forcément le meilleur pour la santé, mais les Américains en mangent de toute façon. C’est en effet comme les croissants ou le pain en France: tout le monde en mange. Le hamburger est une nourriture qui joint la simplicité et la rapidité. Vous pouvez commander un hamburger chez McDo et il est prêt dans environ cinq minutes, ou au restaurant, dans environ quinze minutes.

Associé avec le hamburger et les frites est malheureusement l’obésité. L’obésité a une connotation négative. Parce que la restauration rapide est bon marché et les Américaines travaillent énormément et ne prennent pas le temps de bien préparer quelque chose chez eux, les hamburgers et les frites sont consommées plus qu’il le faut. En effet, chaque hamburger, plus ou moins, contribue à l’obésité si on ne consomme pas aussi de nourriture saine et ne fait que rarement l’exercice.

Misael G.
Le Hamburger

Comme le coca, le hamburger est un aliment de base en Amérique. Le hamburger est un aliment qui est à la fois simple et complexe. Le hamburger est composé de choses différentes selon le restaurant où il est servi. Dans un restaurant de fast food, par exemple, il y a beaucoup d’hamburgers différents. On y trouve un hamburger composé de poulet haché, de dinde haché, de deux morceaux de viandes hachés ensemble. Dans un restaurant un peu plus élégant, la viande est de meilleures qualité. La forme circulaire du beouf haché est plus grande et l’hamburger est simple. Dans un restaurant typique le hamburger dépend du restaurant et de ses spécialités. Le hamburger est aussi très simple à faire. Mais parce qu’on peut changer le format et le contenu d'un hamburger et y ajouter beaucoup d'ingrédients, il peut devenir très complexe. Tout le monde peut manger les hamburgers grâce aux restaurants comme McDo où l’hamburger est devenu populaire avec tous les gens. Il est facile de voir que et les bourgeois et les gens pauvres peuvent apprécier et aimer ce plat pour les raisons que je viens de souligner.

Melissa S.
Le Hamburger

Comme la tarte aux pommes, le hamburger, aux Etats-Unis, est un plat élémentaire de cuisine. Il est servi dans les restaurants de fast-food et aux restaurants très chers. Il est servi dans de nombreuses façons différentes: un plat avec des oignons hachés, de la moutard, du ketchup, et des cornichons aux restaurants de fast-food; épais, juteux, et cuit comme vous voulez avec les pansements sur le côtés aux restaurants plus chers. Dans les restaurants de fast-food, les hamburgers sont servis avec des garnitures sur le bœuf haché, mais dans les restaurants plus chers, les garnitures sont souvent sur l'assiette et à côté de l’hamburger. L’hamburger est un nourriture qui joint la vitesse avec la qualité. Il peut être cuit rapidement mais avoir toujours de bon goût. La différence entre un bon hamburger et un hamburger de fast-food est de savoir quels assaisonnements sont mis sur la viande. C’est un repas que chacun peut apprécier; des gens riches aux gens dont les salaires sont modèstes , et des jeunes aux vieux. Le bœuf haché peut être préparé de nombreuses façons. Dans certains restaurants le bœuf est tout simplement salé tandis qu’aux autres restaurants il est parfois revêtu d’épices. Bien que les restaurants mettent des épices différents leur viande de manières différentes, un hamburger est un hamburger, peu importe les épices, sa préparation, ou sa garniture. Le hamburger est un plat national parce qu’il est crée aux Etats-Unis et il est servi dans beaucoup de célébrations nationales. C'est un plat social dans le sens qu'il est un plat facile à faire est beaucoup de gens en préparent pour des fêtes familiales et lorsque les invités leurs rendent visite.

September S.
Le Hamburger

Comme le hot-dog, aux Etats-Unis, le hamburger est un plat nationale ; oui, les restaurants de McDonald’s et White Castle ont aidé à rendre ce plat populaire, mais le peuple américain a perfectionné le sandwich. Aujourd’hui, le hamburger prend beaucoup de formes et on le trouve sur les menus de chaque famille et de toutes les classes sociales: fin, gras, et goûteux dans les restaurants bon marché (tels que McDonald’s et White Castle) ; grillé, bien cuit, et salé dans les petits restaurants typiques ; à point, juteux, couverts de fromage et de condiments dans la haute cuisine. Les hamburgers sont en même temps la nourriture pour à la fois les riches et les pauvres ; c’est un plat qui peut transcender l’écart entre les classes, parce que les hamburgers sont à la fois peu coûteux et délicieux.

Aussi comme le hot-dog, on trouve les hamburgers font partie de beaucoup de célébrations nationales. Les gens en mangent pour le Jour de l’Independence américain et aux fêtes de tailgate pendant matches de football américain. Les hamburgers sont un aliment essentiel à la culture américaine.

Les hamburgers sont souvent pariés de frites et d’un coca pour un repas vraiment américain. Ils sont aussi les accompagnements qui joignent, pense-t-on, la nourriture malsaine et la nourriture désirée. Dans l’ensemble, les hamburgers sont les éléments d’un repas (cher ou bon marché) traditionnel américain.

Bailey K.
Le Hamburger

Comme la pizza en Italie, le hamburger est un symbole de liberté aux États-Unis. Car on a la liberté de créer son hamburger a son gré. Vous pouvez mettre ce que vous voulez sur un hamburger; de la mayonnaise, du ketchup, de la moutarde, des chips de pommes de terre, des tomates, de la laitue, une tranche de n'importe quel fromage, des oignons, des cornichons, etc. La diversité du hamburger en Amérique va de paire avec la diversité des citoyens qu’on trouve aux Etats-Unis. La taille du hamburger symbolise les différentes formes et tailles des citoyens américains. Quelques hamburgers sont plus épais que d’autres, certains-uns sont plus larges ou plus haut.

Tous les Américains mangent des hamburgers parce qu’ils ne sont pas chers et sont faciles à préparer. En effet, un hamburger peut être préparé en moins d’une minute. On le considère comme étant un repas rapide parce que contrairement aux restaurants traditionnels on ne doit pas s’asseoir autour d'une table et attendre un serveur pour en manger. De l’étudiant qui mange un repas rapide chez McDonalds à la famille de la classe moyenne qui mange ensemble au restaurant, ou encore, lors d'une fête d'un riche avocat, tout le monde en mange et les aime. D'ailleurs, les hamburgers peuvent, pendant une fête, joindre les riches et les pauvres, puisque manger un hamburger est une chose que nous avons tous en commun.

Le hamburger signifie non seulement la diversité et la liberté, mais représente aussi le patriotisme. Le hamburger a été inventé aux Etats Unis et les Américains sont très fiers d’en manger. Ils montrent cela dans plusieurs fêtes nationales, comme par exemple au jour le plus patriotique de l'année, le quatre juillet.

Comme la Coca cola et les hot-dogs, le hamburger représente un symbole important de la culture américaine.

Monica L.
«Le Ceviche équatorien»

Comme aucune nourriture aux Etats-Unis, le ceviche ou la soupe de poissson froid est un plat qui représente les ressources, la culture, et le meilleur remède d’une gueule de bois en Equateur.

Comme la culture du pays, notre ceviche a beaucoup de saveurs différentes qui le composent. On y trouve des crevettes, et des morceaux de tomates et de citrons. Il est servi comme une soupe froide accompagnée de chips frites de banane plantain. Ces ingrédients forment une partie délicieuse dans votre bouche. Frais comme nos plages, le ceviche se trouve partout sur la côte équatorienne, et il est toujours accompagné d'une bonne bière. La bière est la boisson alcoolisée la plus consommée en Equateur. Pour notre climat chaud, une bière froide est bien rafraîchissante. On peut trouver le même plat partout au pays, mais en raison de la proximité de l'Equateur à l'océan et à l'abondance des fruits de mer, le ceviche se trouve le plus souvent près de la côte équatorienne.

Malheureusement, aussi comme notre inégalité économique, le ceviche équatorien peut s'acheter à la fois aux restaurants peu chers pour deux dollars et aux établissements chics pour quarante. Quel que soit le restaurant, bien que la présentation du plat change probablement, les ingrédients ne varient que très peu, et même le plat le plus petit aux restaurants les plus chers est quand même déliceux.